Politique de confidentialité

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Actualité

Réponse à la lettre ouverte de la liste « Un Nouveau Souffle pour Guéret »

Nous accusons réception de votre lettre du 29 mai. Les différentes demandes de fusion que nous avons reçues nous honorent, donnent de la crédibilité à notre engagement, reflètent le respect que nous avons des autres candidats, et mettent en exergue nos points communs.

Cependant, notre position reste inchangée.

Tout d’abord, permettez-moi de rappeler que nous avons, dès le début de notre campagne, précisé que nous refuserions toute fusion avec une liste présentant des élus ou des membres de courants politiques. Ma déclaration au soir du 1er tour n’était donc une surprise pour personne. Nous avons largement expliqué les fondements de notre démarche et l’éthique qui nous rassemblait tous autour d’une absolue liberté de penser et d’agir, et d’un renouveau total. Et totalement assumé.

Je m’étonne aussi que certains de nos électeurs se soient exprimés auprès de vous quant à notre choix, qui, au contraire, a été qualifié de respectable et de courageux par nombre d’entre eux.

L’esprit d’ouverture que nous défendons, nous l’avons traduit dans la constitution de notre groupe, dans le dialogue avec les citoyens, et nous l’assumerons pleinement, si nous sommes choisis au soir du 28 juin, en travaillant de façon constructive avec tous les élus aux conseil municipal et communautaire. Le principe de la fusion relève moins de l’esprit d’ouverture que de la stratégie classique.

Qualifier la potentielle victoire de l’un d’entre nous quatre de « risque majeur » est un déni de la capacité des électeurs à déterminer les atouts et les faiblesses de chaque posture. Nous proposons un programme que les guérétois valideront ou pas, nous ne sommes pas en guerre. Il ne s’agit pas de « victoire », mais d’avoir ou non l’occasion de nous mettre au service des guérétois et de respecter leur choix.

Qu’une campagne « nécessite un lourd investissement » est un fait, et personne ne peut en attester mieux que nous, qui avons travaillé d’arrache-pied les dossiers, sans puiser dans les idées ou les compétences des autres listes ; et, je le rappelle, sans le moindre soutien financier. Je me suis endettée à titre personnel pour construire notre projet, j’en ai accepté les risques, par conviction, et personne ne peut me donner de leçons quant à la profondeur de notre engagement.

Nous sommes un groupe uni de 35 personnes qui iront ensemble jusqu’au bout du chemin, et chacun a toute sa place dans cette aventure.

Je trouve lassant et inapproprié de devoir nous justifier sans cesse d’être parvenus à la deuxième place du scrutin ! Pardon d’avoir convaincu ! Nous attribuer la division, la responsabilité d’un scrutin qui s’avérerait « catastrophique », est d’une facilité absolue ! Pourquoi les listes arrivées en 3e et 4e places ne seraient-elles pas, elles, en position de se retirer pour faire gagner ces idéaux que vous défendez haut et fort ? Y avez-vous songé ? Nous oui, nous nous serions abstenus du second tour si nous avions fait un score insatisfaisant. Aucun groupe n’est un faiseur de roi, n’est l’arbitre suprême... Seuls les guérétois ont en main l’issue du processus électoral.

Vous évoquez la construction et la conduite de la Com d’Agglo... N’oublions pas que 56 élus y siègent, tous avec une expertise et une vision, et il me semble prématuré voire méprisant de centrer cette collectivité sur les seuls élus guérétois. Ceci ne remet pas en cause le respect que j’ai pour vos connaissances et vos convictions ; mais il me semble prétentieux de décider de ce qui sera le moteur d’un collectif avant même qu’il ne soit constitué.

Enfin, « sommes-nous sûrs de l’emporter » ? Si vous aviez bien entendu et lu ce que nous avons toujours déclaré, c’est l’humilité qui préside à notre démarche. Nous sommes juste sûrs d’être honnêtes, motivés, d’avoir un bon projet, et nous espérons être entendus et compris. Nous ne sommes ni arrogants, ni ambitieux, mais nous avons une éthique, des valeurs, auxquelles nous ne dérogerons pas. C’est peut-être une faiblesse à vos yeux ; pour nous, c’est une force et une fierté.

Je terminerai en précisant que nous ne considérons pas les électeurs comme les éléments d’une addition ; ils sont libres et éclairés, et feront ce qui leur semble le plus juste.

Cordialement.

Marie-Françoise Fournier

Crédit photo : Un Nouveau Souffle pour Guéret

Nos vidéos

Nous vous proposons de retrouver notre liste et quelques-unes de nos propositions dans de petites vidéos.

Rapports de la Cour des Comptes régionale
Revue de presse

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être tenu au courant de notre actualité par email.